Techniques


Aujourd'hui, lorsque vous entrez dans un magasin de golf ou lorsque vous feuilletez les catalogues de matériel, vous vous trouvez confronté à un vocabulaire
très spécifique, très technique et la majorité des golfeurs se retrouve dans la même situation que devant un cartouche couvert de hiéroglyphes.

Nous allons essayer de vous donner quelques indications pour pouvoir déchiffrer ce vocabulaire.

Le C.O.R. (ou Coefficient de Restitution)

Le COR est également connu en français sous l'appellation de "effet trampoline". Au moment de l'impact, la face du club (surtout pour les bois et
pour le driver en particulier) s'enfonce légèrement (de même que l'enveloppe de la balle), accumulant ainsi une énergie considérable, dans un laps
de temps extrêmement court.
La restitution de cette énergie permet de propulser la balle encore plus loin. L'utilisation de matériaux composite et de faces de clubs en titanetrès fin,
avait encore augmenté ce coefficient.
Pour contrer l'escalade à la technologie, et des balles qui partaient de plus en plus loin, le Royal & Ancient de Saint Andrews et l'USGA ont décidé
d'instaurer une limitation de ce coefficient. Désormais, tous les clubs sur le marché respectent cette charte et cette limitation.

Le Sweetspot

C'est le point d'impact idéal sur la face du club. Lorsque vous frappez une balle en dehors de ce sweetspot (ce qui est le cas de l'immense majorité des
coups, puisque, par définition, le sweetspot n'est qu'un point), vous créez un moment (notion physique) qui provoquera des vibrations dans votre club.
Durant des années, les têtes de clubs avaient une structure homogène et pleine (lames pour les fers, persimmon pour les bois). La tolérance pour les
coups excentrés était très réduite.  
Avec l'apparition des fers à répartition périphérique du poids et des bois métal à tête creuse (concept identique de la position du poids), la zone de tolérance
s'est élargie, permettant ainsi de taper des coups qui restent sur le fairway, même si l'impact a été légèrement décentré.

Le MOI (ou Moment d'Inertie)

Le moment d'inertie est un calcul assez difficile à expliquer, mais pour simplifier, il s'agit de l'aptitude de la tête d'un club à résister à la torsion imposée par
un coup décentré, et aux vibrations qui résultent de ce coup.
Plus le moment d'inertie (le MOI) est élevé, plus la tête du club sera donc tolérante et vous évitera des problèmes d'articulation au niveau des poignets et des coudes.
Et cette caractéristique est valable, aussi bien pour les putters que pour les drivers, avec des conséquences différentes. Un coup légèrement décentré au putting fera
sortir votre balle de sa ligne, tandis qu'un coup décentré au drive, avec la violence du choc, sera, non seulement manqué, mais pourrait également avoir des conséquences
physiologiques.
Pour avoir un MOI le plus élevé possible, il est nécessaire que le poids soit réparti le plus loin possible du centre de gravité. Ceci explique les nouvelles tendances des clubs modernes.

Sur certains drivers, par exemple, les masses amovibles servent, non seulement à corriger les effets, mais aussi à apporter du poids sur l'arrière du club afin de l'éloigner du
centre de gravité (qui se trouve au milieu de la tête creuse d'un bois en titane).

Alignement de shaft / Spine alignement

"Alignement de l’épine"

Les shafts ont une « épine » (spine en anglais) inhérente à leur fabrication. C’est le « joint » naturel qui se forme lorsque l’on prend la fine couche de graphite (ou d’acier) et que l’on forme un cylindre.
Ce joint minuscule est évidemment invisible à l’œil nu.
L’incidence de cette épine est importante sur la distance et la trajectoire, puisque elle représente l’endroit où le shaft sera le plus rigide, donc le plus résistant à la torsion.
Les shafts étant fabriqués en masse, cette épine est totalement oubliée lors de la phase finale (couche de peinture ou chromage ).

Ainsi, lorsque vous achetez un club pré-assemblé, vous vous retrouvez avec un shaft dont le logo est parfaitement aligné avec la tête, mais avec une grande probabilité que l’épine ne soit pas au bon endroit.
Conséquence : Des trajectoires très irrégulières …

FLOing

FLO est l’abréviation anglaise de Flat Line Oscillation = oscillation en ligne droite.
Le FLOing est l’étape qui suit la localisation de l’épine, permettant d’orienter le shaft de façon optimale par rapport à la ta tête de club.
Un club qui aura subi une opération de FLOing aura une plus grande probabilité de revenir square à chaque swing, assurant une meilleure consistance de vos coups, particulièrement avec le driver et les bois de parcours.
Chez GOLF JCD , nous avons la technique et les outils nécessaires à l’alignement de votre shaft.
Lors de l’assemblage, le logo du shaft ne sera probablement plus centré .

Note

Avec les shafts que nous voyons aujourd'hui, la règle est simple : si vous avez un shaft qui a
besoin d'un alignement, il devrait être dans une déchèterie pas dans un sac de golf.
La plupart des shafts haut de gamme d'aujourd'hui sont fonctionnellement rond, mais pas tous....
Même certains des shafts ultra-premium ne passe pas le test "qualité simple".

Vous trouverez des informations sur la qualité des shafts sur des tableaux sous la réfèrence "Nos mesures" ou "Nos informations techniques"

-- " radial quality " : qualité du shaft sur le Spine Alignement ou FLOING en pourcentage
                 "En pourcentage , plus de 99,00% et le shaft est parfait " .
--   Torque mesuré :   sur le TIP / Bas du shaft et le BUTT / Haut de shaft
--   Poids reel
--   Etc .....